Langues > FR / EU / GAS
Logo
dscf5139

Les Merveilleuses

Les « merveilleuses » sont 5 chanteuses qui proviennent de culture musicale et géographique différentes.
Gulay Hacer Toruk est turque et elle maitrise le chant de sa culture traditionnelle.
Marylin Pruvost est une chanteuse qui vit à Lille, elle se produit dans des projets variés plutôt apparentés au jazz mais également la musique folk américaine.
Babeth Botttalico est corse et elle vit dans et par le chant traditionnel.
Aurélie Maisonneuve vit à Angers, elle vient d’une formation classique. Aujourd’hui, elle est une voix de la musique contemporaine.
Enfin, Carole Dufau maitrise le chant et la culture traditionnelle occitane.

Elles ont été invitées dans le village de La Bastide Clairence pour participer à un projet de création partagée avec les habitants.


Ce titre « merveilleuses » a été choisi car nous avons eu envie de provoquer cette rencontre de chanteuses sur un site bien particulier : la chapelle de Notre Dame de Clairence.
L’édifice est posé sur une source miraculeuse qui guérissait les maladies de peaux et des yeux, (elle est malheureusement fermée depuis de nombreuses années), et il se situe sur un site particulièrement adapté à l’écoute, au bien-être, ouvert sur le paysage. Ici, se côtoient le sacré et le miraculeux, et c’est un endroit que les villageois apprécient ainsi que les touristes de passage.

Nous avons pensé à la manière de la chanteuse Giovanna Marini, qu’il serait intéressant d’inventer la musique de cet endroit comme le fruit la rencontre de ces chanteuses entre elles, avec le site et également avec les villageois ou autres ressources en lien avec le site et son histoire.

Un second élément se rapportant à l’histoire du village est venu alimenter la réflexion. En effet, les villageois ont mentionné l’existence d’une procession, la procession de Ste gaudence. Cet événement réunissait le village, les habitants se grimaient, se « déguisaient », et le caractère trop libre de l’événement conduisit à son interdiction par un prêtre dans le années 70.


Et c’est ainsi, que nous avons imaginé la chose suivante.
Provoquer suffisamment de rencontres entre les chanteuses et les habitants pour tenter d’obtenir un répertoire commun à travers des stages, des repas, et tout type d’intervention de leur part menant à la transmission et le partage des répertoires.
Imaginer à terme une procession chantée traversant le village sur un thème à définir.
Terminer la procession à la chapelle sous la forme d’un concert par ces chanteuses qui donneraient (enfin) les chants de ce site sous la forme d’une création spécifique.

Selon le cheminement du projet et des chanteuses, nous retenons l’idée d’associer à un moment de ce projet, un poète, un dramaturge ou encore un écrivain public.


Enfin, parallèlement, un autre atelier partagé s’est mis en place. Proposé et animé par les Nouveaux Commanditaires, il s’attache à imaginer l’aménagement de l’espace de la chapelle et à trouver les moyens de le réaliser par une commande à un artiste, un architecte, un scénographe…

 

Avec

Babeth Bottalico

Maryline Pruvost

Gülay Hacer Torük

Aurélie Maisonneuve

Caroline Dufau



Retour aux actualités