Langues > FR / EU / GAS
Logo
136657474 10220923948383074 9205738656641351092 n

Les Nouveaux Commanditaires

Qu'es aquò?

Extraits du site des Nouveaux Commanditaires

Le Protocole des Nouveaux commanditaires définit les rôles et les responsabilités d'acteurs qui mènent ensemble une action dont la finalité est l'émergence d'œuvres d'art, en tout domaine de création.

-   Il propose à toute personne de la société civile qui le souhaite, sans exclusive et en n'importe quel lieu, seule ou associée à  d'autres, les moyens d'assumer la responsabilité d'une commande d'œuvre à un artiste.

 -   Il propose aux artistes d'inventer les formes qui puissent répondre, dans leur infinie diversité, aux demandes d'une société et d'accepter, ainsi, un partage des rôles qui fait de la création artistique une responsabilité collective et non plus seulement privée.

 -   Il propose aux médiateurs dont le rôle est d'établir des liens entre les œuvres et le public, de le faire également entre les personnes : l'artiste, le commanditaire et, au-delà, entre tous les acteurs sociaux qui se trouveront concernés.

 -   Il propose aux élus, aux mécènes et aux responsables d'organismes, publics ou privés, de contribuer par leurs investissements au développement d'une « démocratie d'initiative » ainsi que d'assumer une médiation politique qui permette d'inscrire l'œuvre dans la communauté à laquelle elle est destinée.

 -   Il propose aux chercheurs, dans leurs différentes disciplines, d'aider à la reconnaissance de la nécessité de l'art, de mettre en perspective l'action engagée et d'aider à la fonder sur une intelligence des contextes et des enjeux qui puisse être plus largement partagée.

En s'engageant dans un partage d'égales responsabilités, l'ensemble des acteurs accepte de gérer par la négociation les tensions et les conflits inhérents à la vie publique en démocratie.

L'œuvre d'art, devenue elle aussi un acteur de la vie publique, n'est plus seulement l'expression emblématique d'une seule individualité mais de personnes décidées à faire société en donnant un sens commun à la création contemporaine.

Financée par des subventions privées et publiques, l'œuvre devient la propriété d'une collectivité et sa valeur est, non plus marchande, mais celle de l'usage que cette collectivité en fait et de l'importance symbolique qu'elle lui accorde.

 

Et à La Bastide ?

L’idée est de travailler autour de la Chapelle de Clairence qui est un espace naturel patrimonial dans lequel Clarenza engage dès 2017 le projet des Merveilleuses.
La petite chapelle de Clarenza (1886) surplombe le village. Sous la chapelle coule une source miraculeuse qui remonte au XIII° siècle. Son eau aurait soigné les maladies de peau et des yeux.
La chapelle n’est pas sacralisée. Elle a pourtant accueilli des pèlerinages liés à la source ou à la Vierge. Une sorte de fête similaire à la fête Dieu, une célébration solaire. Ces pèlerinages mi-païen mi-religieux ont été interdits vers 1960.
Fin septembre 2018, à l’occasion de Larrazkenean, temps fort d'automne, Clarenza a présenté Les merveilleuses, résidence artistique qui a réuni cinq chanteuses de différents horizons afin qu’elles inventent un répertoire de chants pour la chapelle. Ces chanteuses (Babeth Bottalico,Caroline Dufau, Aurélie Maisonneuve, Maryline Pruvost, Gülay Hacer Toruk) apportent chacune un style différent (lyrique, folk, corse, occitan, turc). Elles ont proposé ateliers de chant, rencontres et collectages.
L’idée est de tout simplement mettre en valeur ce lieu de méditation et d’observation, voire d’en faire un lieu d’écoute adapté aux concerts acoustiques.

C’est tout naturellement que l’idée de compléter la mise en valeur du site par un autre projet  est évoquée par Clarenza à Pierre Marsaa de la Fondation de France et François Loustau, médiateur pour les Nouveaux Commanditaires.

Le projet Nouveau Commanditaire prend pour objet de réflexion la chapelle et Clarenza en est partenaire.

Un groupe de commanditaires a été constitué en 2019.

Après plusieurs mois de réflexion, et deux pauses de 9 mois en 2019 puis de 12 mois en 2020, les thèmes énoncés et retenus sont les suivants :

    • Une source miraculeuse
    • L’eau présente sous terre
    • Lieu de rivalités anciennes (Darieux vs Iribarne) et récentes (cadastre)
    • Une chapelle a disparu

    • Un lieu d’écoute, de méditation
    • Un lieu pour penser, pour y passer du temps.
    • Un lieu partagé, mélangé, de rassemblement, d’accueil.
    • Un lieu au bout d’un cheminement
    • En lien avec la nature
    • Un terrain d’ententes

    • Retrouver et réactiver la source.
    • Faire résonner. Révéler l’architecture.
    • L’eau comme bien commun, au delà des rivalités.
    • Recréer un espace mystérieux, un lieu de rituels.
    • L’idée de sobriété.
    • Quels miracles, au 21° siècle?

En janvier 2020, l’artiste Stéphane Thidet est choisi, notamment pour sa sensibilité aux éléments naturels. Début 2021, Stéphane Thidet est venu rencontrer les Nouveaux Commanditaires et le village.


Parallèlement, la Commune a débuté des travaux de recherche de la source et des élus se sont joints aux réunions de réflexion des Nouveaux Commanditaires.
Et il y a du nouveau !


L’eau qui prend sa source juste environ 10 mètres au dessous, révèle son chemin depuis quelques semaines.
Le lieu sera assaini.
Et, en ce début d’été, Stéphane Thidet s’apprête à proposer une idée…



Retour aux créations